26 février 2015

SEANCE PUBLIQUE DU CONSEIL COMMUNAL DU 26 FEVRIER 2015
 
Présents : Mr. A. DEWEZ, Bourgmestre, Président, Mme M.C. JANSSENS, Mr. L. GIJSENS, Melle A. POLMANS, Mme BOLLAND-BOTTY, Echevins, Mr J.J. CLOES, Mme F. HOTTERBEEX-van ELLEN, Mme M.-E. DHEUR, Mme H. VAN MALDER-LUCASSE, Mr J. CLIGNET,  Mme E. DECKERS-SCHILLINGS, Mr L. OLIVIER, Mr. F.T. DELIEGE,  Mr. M. LUTHERS, Mr A. HEBERT, Mme S. PHILIPPENS-THIRY, Mme A. XHONNEUX-GRYSON, Conseillers,   Melle J. LEBEAU, Directrice générale, Secrétaire
 
En présence de :  Mr René MICHIELS, Président du C.P.A.S.
 
L’assemblée compte 18 membres.
 
**********
 
ORDRE DU JOUR - SEANCE PUBLIQUE
 
1. Approbation du procès-verbal du 29.01.2015 2. Démission mandat de conseiller de l’Action sociale – M. L. CLAES – Acceptation Vérification des pouvoirs – Désignation d’un remplaçant – M.N. JACOB 3. Communications 4. Arrêtés de police 5. Création d’un cadre temporaire dans l’enseignement primaire – Classes de neige 6. Plan de Cohésion Sociale – Année 2014 Approbation du rapport financier Approbation du rapport d’activités 7. Conseil Consultatif Communal des Aînés Démission d’un membre – Prise d’acte Approbation du règlement d’ordre intérieur 8. Mesure LEADER du Programme wallon de Développement rural 20142020 – GAL Basse-Meuse – Approbation du Plan de Développement Stratégique - Ratification 9. Placement de points d’éclairage public à BERNEAU (rue des Fusillés) et à NEUFCHATEAU (Les Waides) 10. Marché public de fournitures – Acquisition d’une machine à affranchir – timbreuse – Déclassement de l’ancienne timbreuse
11. Marché public de fournitures – Acquisition de fournitures pour divers travaux de voiries et accotements mis en œuvre par le Service des Travaux (ordinaire et extraordinaire) 12. Marché public de fournitures – Achat d’un réfrigérateur et d’un microondes pour l’école de BERNEAU 13. Marché public de fournitures – Acquisition de cinq jardinières pour MOTROUX et SAINT-ANDRE 14. Marché public de services financiers – Emprunts pour le financement des dépenses extraordinaires 2015
 
**********
 
Point 1 : Approbation du procès-verbal du 29.01.2015  
 
Joseph CLOES intervient comme suit :
 
Concernant le point « Aménagement du site Rue Gervais Toussaint à DALHEM », M. OLIVIER a proposé et demandé le vote sur deux amendements, à savoir :  
 
1- qu’un des logements soit adapté ou adaptable, 2- qu’il y ait une concertation avec la population.
 
La relation donnée dans le PV sur chacune de ces deux propositions d’amendement est la suivante :  
 
M. L. OLIVIER, Conseiller, intervient au nom du groupe Renouveau. Il sollicite le vote sur une proposition d’amendement.  
 
Statuant par 8 voix contre (majorité) et 6 voix pour (Renouveau) ;  REJETTE l’amendement proposé par M. L. OLIVIER.
 
Cette relation est tristement lacunaire.
 
Plus généralement, au cours de ce Conseil du 29/01/2015, la majorité a refusé systématiquement que les interventions des Conseillers Renouveau figurent dans le procès-verbal.
 
Cela constitue une véritable censure que notre groupe ne peut évidemment pas tolérer car elle est en contradiction avec les principes fondamentaux en vigueur dans notre démocratie au sujet de l’information et de la transparence vis-à-vis des citoyens.
 
Pour justifier sa position la majorité MR-PS-CdH invoque vaguement le fait que cette insertion demanderait beaucoup trop de travail à la Directrice générale à qui incombe la tâche de secrétariat.
 
Cette justification ne tient absolument pas la route puisque, en application du Règlement d’ordre intérieur que nous avons tous voté, chaque Conseiller
Renouveau transmet ses interventions par écrit, sous forme numérique, à la Directrice générale, de sorte que le seul travail qu’elle doit remplir est de copier/coller (deux clics, tout le monde sait ce que c’est) dans le PV le texte qu’elle a reçu.  
 
C’est pourquoi nous voterons « non » à l’approbation du procès verbal.
 
Pour compléter l’information à ce sujet, il me parait intéressant de relever que la Ville de CHARLEROI met sur son site internet la vidéo intégrale de ses séances de Conseil communal.
 
Cela est accessible à tous par le chemin : www.charleroi.be/hotelde ville/conseil communal/Le conseilcommunalenvideo.
 
Renouveau n’en demande pas tant …
 
Je demande que mon intervention figure dans le procès-verbal et qu’il soit voté sur cette demande.
 
Réponse de la majorité :
 
Le Bourgmestre demande un commentaire à la Directrice générale : elle dit qu’il est impératif que tout le débat soit dans le dossier, c’est plus complexe de le retranscrire. Le Bourgmestre ajoute que c’est plus qu’un simple « clic » et que ce qui compte c’est la décision.
 
 Vote sur l’intervention de Jojo : Majorité : 10 NON/Renouveau : 7 OUI  Vote sur l’approbation du procès-verbal : 2 abstentions (E DeckersSchillings et M Luthers car absents), 9 OUI et 6 NON  
 
 
Point 2 : Démission mandat de conseiller de l’Action sociale – M. L. CLAES – Acceptation
 
Le conseil propose la démission du conseiller.
 
 Vote sur ce point : unanimité
 
Election de plein droit du remplaçant Mr Nicolas Jacob.
 
Il n’y a pas de vote.
 
Pas de remarque de Renouveau.
 
 
Point 3 : Communications
 
Pas de remarque de Renouveau.
 

 
 
Point 4 : Arrêtés de Police
 
Pas de remarque de Renouveau.
 
 
Point 5 : Création d’un cadre temporaire dans l’enseignement primaire – Classes de neige   Création d’un cadre temporaire suite au départ du professeur pour sa classe de neige.
 
Aucune remarque.
 
 Vote sur ce point : unanimité
 
 
Point 6 : Plan de cohésion sociale année 2014 - Approbation du rapport financier - Approbation du rapport d’activités   Aurore GRYSON intervient comme suit :
 
Concernant le rapport d’activités  
 
Pour notre Commune, 5 actions intergénérationnelles ont été choisies :
 
1. La Permanence logement 2. Le Jardin partagé 3. Les Ateliers cuisine 4. Les Pauses-café 5. PC Solidarity
 
Sur la page Facebook de la Commune, on a pu voir quelques photos de l’atelier cuisine et être informés des réunions de PC Solidarity.
 
Le rapport d’activité complété est laconique quant au bilan dressé pour les activités mises en place en 2014, pourriez-vous nous faire part succinctement de celui-ci pour chacune des actions ? (taux de participation, âge des participants, le feedback …)  
 
Concernant le taux de réalisation des actions PCS exprimé en fraction qui est de 3 / 4 : Pourriez-vous nous expliquer ce taux ? N’est-il pas plutôt de 3/5 ?
 
Mémo :(Le PCS se décline en actions coordonnées au sein de 4 axes : l’insertion socioprofessionnelle, l’accès à un logement décent, l’accès à la santé et le traitement des assuétudes, le retissage des liens sociaux, intergénérationnels et interculturels).

 Nous avons constaté l’absence de réponse à la dernière question de la partie 1 du rapport. Qu’en est-il ?
 
On fait mention d’un article 18 pour les Communes concernées. Pourriezvous nous expliquer en quoi consiste celui-ci ?
 
Réponse de Mme M.-C. JANSSENS :
 
Concernant le potager, il s’agit d’une parcelle de terrain (jachère) proposé par le C.P.A.S. En 2014, il y a eu le nettoyage et la préparation du terrain pour l’hiver. Une quinzaine de personnes actuellement ont adhéré à l’idée ; une d’entre elles a suggéré la mise en place d’un potager bio (une réunion s’est tenue la semaine dernière où il a été exposé la manière de cultiver).
 
Concernant l’atelier cuisine : il a débuté en novembre 2014 avec une vingtaine de personnes.  Actuellement, elles sont près de 55 inscrites, suite aux toutes boites ;  il y a  2 ateliers un en soirée et l’autre à 16h30 (pour les personnes âgées).  Il est envisagé de passer à 3 ateliers. Quant à la Pause Café, certaines personnes se sont déjà retrouvées l’année passée, elles ont discuté des thèmes à aborder ; la prochaine séance (avril 2015) : Savoir lire les étiquettes des produits alimentaires - CALI VIDA.
 
Il y a une action supplémentaire (AMO) : ce sont des jeunes de la maison des jeunes qui vont expliquer l’utilisation de pc, smartphone (une dizaines de personnes)
 
Permanence Logement : 1 fois pas semaine : 7 personnes ont été reçues : aide pour remplir des formulaires pour des demandes de logement sociaux (Régionale Visétoise).
 
Il y a 4 actions (rapport 2014), la cinquième action ne fait pas encore partie du plan de cohésion sociale.
 
Concernant la dernière question de la partie 1 : en fait pour le moment, il n’y a personne d’autre que la personne de projets.
 
Enfin, concernant l’article 18 pour les Communes concernées : nous n’avons pas de point APE et ne sommes donc pas concernés
 
Que faudrait-il pour avoir ces points APE demande Loïc OLIVIER ?
 
Réponse de la Majorité : Certaines communes ont reçu des points APE, nous ne savons pas pourquoi, nous allons redemander si nous ne pouvons pas en bénéficier. L’animatrice de la Région voit que le PCS fonctionne bien et va permettre d’autres actions.
 
 Vote sur ce point : unanimité
 

 Point 7 : Conseil Consultatif Communal des Aînés - Démission d’un membre – Prise d’acte - Approbation du règlement d’ordre intérieur
 
Démission d’un membre : il s’agit d’une prise d’acte.  
 
Pas de vote.
 
Concernant le ROI :
 
Loïc OLIVIER intervient comme suit :
 
Quand la brochure destinée aux aînés sera-t-elle distribuée ? Et le projet des déchets verts, où en est-il ?
 
Pour le ROI, nous avons deux questions :
 
A l’article 12, plus de 2 absences non justifiées engendreront l’éviction du membre, cela veut-il dire que les membres absents doivent rentrer un certificat médical comme à l’école ou au boulot ?
 
Sous réserve d’accord des membres, nous proposons que les PV du CCCA soient présents sur le site internet communal.
 
Nous demandons que mon intervention figure au PV afin de soumettre nos questions et remarques au CCCA. (Sous réserve de membres du CCCA présents pour répondre)
 
 
 Réponse de la Majorité :
 
Les brochures sont en fin de correction et pourront être imprimées et distribuées.
 
Concernant le ramassage des déchets verts : il y aura un ramassage mensuel (voir décision du Collège), cela va passer au Conseil prochainement.
 
Concernant les absences (ROI), le Collège demande au président du CCCA, présent dans l’assemblée : si la personne est absente mais prévient, on en prend acte mais si elle est absente tout le temps sans prévenir, on prendra une décision collégiale.
 
Quant à la parution du PV du CCCA dans le bulletin communal :  A. Dewez se demande si les membres du CCCA ont envie que ça paraisse ?   M-C Janssen : En général, il y a un compte-rendu dans le bulletin communal. Le président du CCCA : certaines personnes ne sont pas d’accord de voir leur nom apparaître.
 
 Vote sur ce point : unanimité
 
 
Point 8 : Mesure LEADER du Programme wallon de Développement rural 2014-2020 – GAL Basse-Meuse – Approbation du Plan de Développement Stratégique - Ratification
 
A. Dewez lit le projet de délibération.  Il précise que cela coûtera de 40.000 à 45.000 € par commune. Les objectifs sont la mobilité, sensibilité à la ruralité, préservation des paysages et favorisation du développement.  
 
Martin LUTHERS intervient comme suit :
 
Je tiens d'abord à souligner la qualité du travail qui nous apprend beaucoup de choses intéressantes sur notre commune et les communes voisines. (Je pense notamment aux graphiques comparatifs).
 
Il nous vient quand même quelques questions-remarques :  
 
 Projet 1 : Renforcement et développement des services de la Centrale de la mobilité de la Basse-Meuse : On parle de divers services pour compléter la Centrale de la mobilité, pourquoi ne pas tout rassembler en un seul service pour des raisons de charges administratives ?  Mobilité en Basse Meuse : le véhicule PMR du CPAS de Dalhem sera-t-il intégré dans ce projet ?  Projet 6 : création d'un réseau pédestre par point nœuds et cartographie commune pour la Basse-Meuse Le projet du tunnel est-il inscrit dans ce projet?   Projet 7 : Mise en place d'un système signalétique directionnel pour cyclistes et cyclotouristes entre villages de la Basse-Meuse Cyclistes : s’agit-il uniquement d’un balisage ? Va-t-on aussi créer de nouvelles pistes cyclables ? Si non pourquoi pas ?   Budget :  Total des projets : 1.615.842,72 € subsidiés à 90% par LEADER donc reste 10 % pour les communes soit 164.584 €.  La répartition se fait-elle en fonction du nombre d’habitants ?  (Si oui : 12,17% pour Dalhem = 21.850€ sur 5 ans, ce qui n’est pas beaucoup)
 
Réponse de la majorité
 
Projet 1 : Le but est d’intégrer Dalhem à la centrale de mobilité (déclaration de politique générale). Le véhicule PMR du CPAS restera à l’échelon communal ; on a un service de covoiturage : il y a très peu de bénévoles. Projet 6 : le projet du tunnel ne sera pas financé par le Gal. On travaille sur un autre dossier avec d’autres communes et le tunnel est intégré un autre projet supra communal.
Projet 7 : Piste cyclable : le Gal ne finance pas  les infrastructures, Arnaud DEWEZ regrette que ce ne soit pas via le GAL qu’on aura de l’aide.
 
 Vote sur ce point : unanimité
 
 
Point 9: Placement de points d’éclairage public à BERNEAU (rue des Fusillés) et à NEUFCHATEAU (Les Waides)
 
Loïc OLIVIER intervient comme suit :
 
Suite à la lecture du projet de délibération du Collège pour la Rue des fusillés, j’ai plusieurs questions :
 
L’avis du SPW a t il été obtenu concernant le passage pour piétons ? Qu’en pense-t-il ?
 
Le devis de Monsieur Roox a-t-il été obtenu?
 
 Réponse de la majorité
 
L’avis du SPW : on a reçu une première réponse qui n’est pas encore définitive (on attend de connaître le nombre de personnes en moyenne se trouvant à l’arrêt de bus). Devis de Monsieur ROOX : on ne l’a pas encore.
 
Francis DELIEGE intervient : si on accepte cette fois-ci, on ne pourra plus refuser dans le futur pour les autres immeubles.
 
 Réponse de la majorité
 
La Commune pourra imposer dans les futures constructions l’intégration de points lumineux, c’est en discussion.
 
 Vote sur ce point : unanimité
 
 
 
Point 10 : Marché public de fournitures – Acquisition d’une machine à affranchir – timbreuse – Déclassement de l’ancienne timbreuse
 
La timbreuse a cinq ans tout simplement.
 
France HOTTERBEEX intervient : le calcul de rentabilité est simple : une timbreuse est rentabilisée en 2-3 ans.
 
 
 Vote sur ce point : unanimité
 

 Point 11 : Marché public de fournitures – Acquisition de fournitures pour divers travaux de voiries et accotements mis en œuvre par le Service des Travaux (ordinaire et extraordinaire)
 
Aurore GRYSON intervient comme suit :
 
Concernant l’avis de légalité du Receveur :
 
Suivant l’article L-1124-40 du CDLD (Code de la démocratie et de la décentralisation) :
 
« Le Directeur financier est chargé de remettre, en toute indépendance, un avis de légalité écrit préalable et motivé sur tout projet de décision du conseil communal ou du collège communal ayant une incidence financière ou budgétaire supérieure à 22.000 euros, dans les dix jours ouvrables de la réception du dossier contenant le projet et ses annexes explicatives éventuelles; »
 
Si le montant est égal ou supérieur à 22.000,00 €, cet avis est obligatoire
 
Sinon, l’avis est d’initiative.
 
Chaque commune peut donc fixer librement la procédure pour mettre en place cette disposition.
 
Qu’en est-il pour Dalhem ?
 
Qu’en serait-il des décisions prises dans l’urgence en Collège ?
 
Réponse de la Directrice générale:
 
Pour ce dossier précis, nous avons un avis de légalité ; on a des contacts réguliers avec le Receveur ; il y a aucun soucis avec ce dernier (même s’il faut avoir un avis endéans les 3 jours).
 
 Vote sur ce point : unanimité
 
 
Point 12 : Marché public de fournitures – Achat d’un réfrigérateur et d’un micro-ondes pour l’école de BERNEAU
 
Explications d’A. Polmans : le frigo est en fin de vie et le micro-onde actuel n’est pas suffisant pour réchauffer les repas de midi, il en faut donc un deuxième.
 
Loïc OLIVIER intervient comme suit :
 
N’existe-t-il pas des réfrigérateurs A+++ ?
Dans projet de délibération, vous mettez les spécifications suivantes :
 
« Réfrigérateur : - combiné frigo – congélateur - classe énergétique : A++ - capacité : ± 300 litres - capacité frigo : ± 180 litres - capacité réfrigérateur : ± 100 litres - dimensions : 175 x 60 x 60 - couleur : blanc »
 
Vous parlez donc une fois de la capacité du frigo pour 180 litres et une capacité de 100 litres pour le réfrigérateur ; or frigo ou réfrigérateur, c’est la même chose ! Nous présumons que les 100 litres sont pour le congélateur.
 
Réponse de la majorité :
 
C’est un peu la démarche de la direction, elle regarde les catalogues et regarde le rapport qualité /prix … A++ ça n’est pas mal.
 
Francis DELIEGE intervient : pourquoi faut-il un congélateur ?
 
Réponse de la majorité :
 
Il y a des glaces notamment pendant les fêtes de l’école.
 
 Vote sur ce point : unanimité
 
 
Point 13 : Marché public de fournitures – Acquisition de cinq jardinières pour MOTROUX et SAINT-ANDRE
 
Joseph Cloes intervient comme suit :
 
Le Collège nous propose d’approuver l’achat de cinq jardinières pour en placer quatre sur les rambardes du pont situé à Chenestre (sur la Berwinne). Pour ces quatre jardinières l’estimation est de 1.600,00 €.
 
L’objectif poursuivi est évident, il s’agit d’embellir les lieux publics de notre Commune.
 
Le placement l’année passée des jardinières sur les ponts de Mortroux et de Dalhem (centre) a satisfait à cet objectif.
 
Nous pensons par contre que le placement de jardinières sur les rambardes du pont situé à Chenestre ne satisfera que peu à cet objectif. En effet, la disposition des lieux et la présence de végétations de grande hauteur font que les jardinières ne seront visibles que de très peu de points
de vue et que la visibilité qu’on en aura depuis seulement l’ axe de la rue sera très faible.
 
Il nous semble donc que le budget envisagé pour fleurir Chenestre serait bien mieux employé en fleurissant les magnifiques trottoirs ou les quarts de lune des rétrécissements de voirie dédiés au ralentissement des véhicules.
 
Je demande que mon intervention figure dans le procès verbal et qu’il soit voté sur cette demande.
 
Réponse de la majorité :
 
L’idée n’est pas mauvaise mais si on installe les jardinières dans les îlots, elles seront vite parties…  De plus, on ne voulait pas faire de jaloux entre quartiers.  
 
Les marcheurs les verront …
 
Francis DELIEGE intervient : le pont est déjà étroit, cela peut poser un problème de sécurité.
 
Réponse de la majorité :
 
Pour la sécurité du pont, on va y réfléchir …. J. Bolland propose que l’on vote sur l’achat sans préciser la destination.
 
 Vote sur l’intervention de Jojo au PV : Majorité : 10 NON/Renouveau : 7 OUI  Vote sur ce point : unanimité
 
 
Point 14- Marché public de services financiers – Emprunts pour le financement des dépenses extraordinaires 2015
 
Pas de remarque de Renouveau.
 
 Vote sur ce point : unanimité
 
 
Point 15 (point supplémentaire) – présenté par Loïc OLIVIER - Groupe de travail des personnes handicapées et des aidants proches
 
Depuis le début de la mandature, je me suis efforcé de donner mon avis en tant que personne à mobilité réduite sur les différents projets proposés par le Collège. Après être allés aux formations du Gamah sur les bâtiments, Joseph Cloes et moi-même sommes encore plus convaincus que les besoins d’une personne paraplégique ne sont pas les mêmes qu’une personne malvoyante par exemple.
Beaucoup de personnes atteintes d’un handicap dépendent de ce qui est appelé un aidant proche (1). Par définition, un aidant proche connaît fort bien ce dont la personne qu’elle aide a besoin pour vivre +/- agréablement. Ces aidants proches «représentent» les personnes handicapées trop jeunes ou trop lourdement touchées. Suite à ces réflexions sur la personne handicapée, certaines communes ont créé des commissions consultatives des personnes handicapées mais cela engendre un certain coût. Voila pourquoi, nous proposons de nous mettre à la recherche de personnes qui seraient d’accord de faire partie d’un groupe de travail des personnes handicapées et des aidants proches. Ce groupe de travail donnerait son avis concernant les projets immobiliers, la mobilité, les différents événements proposés dans la commune. Il pourrait également donner son avis sur l’opportunité de créer des services actuellement inexistants au sein de la commune : Exemple : handicontact. Ce groupe permettrait de mettre en application la décision du Conseil communal du 22 février 2007 d’adhérer à la Charte communale de l’intégration de la personne handicapée. Puisque nous proposons que les membres soient bénévoles, le coût principal serait le placement d’annonces dans différents journaux ainsi que la mise à disposition d’un local avec internet accessible à tous. Cette petite dépense pourrait être mise au budget 2015 lors de la prochaine modification budgétaire.
 
(1) Pour l’asbl Aidants Proches, « est aidant proche toute personne qui apporte son aide à un proche en déficit d’autonomie. Cette aide répond à des besoins particuliers et est accomplie en dehors de celle réalisée dans le cadre d’une rémunération professionnelle ou de volontariat défini par la loi du 3/07/2005 ».
 
Réponse de la majorité :
 
L. Gijsens : concernant la mobilité, le Collège s’efforce de rendre les endroits accessibles pour les mamans avec poussettes et les chaises roulantes. Ils continueront dans ce sens dans la limite des budgets.
 
M-C Janssen : pour tous les projets subventionnés, tenir compte des PMR est obligatoire. Le CCCA s’occupe aussi du problème.
 
S. Philippens : dans l’enseignement, les enseignants ont des stages sur le sujet durant leur formation.
 
M-C Janssen renchérit, en disant que pour les écoles de  la Commune, il y a réponse en fonction de la demande.
 
S. Philippens  ajoute qu’il faut faire passer le message à travers les groupes existants.
 
A. Dewez résume la position du Collège :  il y a suffisamment de groupes de travail créés au sein de l’entité de Dalhem.  Avoir un intermédiaire de plus ne faciliterait pas la tâche du politique. Arnaud rappelle que le Collège est à la disposition de tout citoyen rencontrant des problèmes, quels qu’ils soient.
 
Jojo Cloes intervient : il précise que le but est d’avoir une consultation de personnes ayant différents handicaps préalablement aux décisions sur les projets, il s’agit d’un groupe de réflexion pour améliorer les futurs projets.
 
 
 Vote sur sur ce point : Majorité : 10 NON/Renouveau : 7 OUI
 
 
**********
 
 
QUESTIONS POST-CONSEIL :
 
 
 
Alexandre HEBERT :
 
Qu’en est-il de l’éclairage du Wichet ?
 
Réponse de la majorité :
 
Tout est fait pour y remédier : on attend ORES, cela devrait être fait durant le premier semestre 2015.
 
 
Francis DELIEGE dit Tarzan :
 
Ayant constaté plusieurs interventions du service des travaux pour l’amélioration de la mobilité douce sur divers tronçons d’accotement, je me permets de vous exposer le problème suivant : sur la route Berneau- Warsage, l’accotement du côté gauche entre le tunnel piétonnier et les premiers bâtiments est vraiment mal en point pour la marche.  Ce tronçon-ci est surtout utilisé pour se rendre à la pharmacie (tout le monde ne possède pas deux voitures ni même parfois une seule).  C’est la très bonne raison pour laquelle je vous demande de prendre une décision rapide et peut-être même maintenant, le Collège étant réuni dans cette salle.  J’ajouterai que ce serait triste de déplorer un accident grave parce qu’une personne se serait faite renversée sur la route, ne sachant plus progresser dans les hautes  herbes.  Le travail consisterait en un nivellement et un dépôt de déchets d’asphalte tassé, la largeur d’un mètre serait déjà très bien et j’estime la longueur à 140 mètres.
 
 
 
Réponse de la majorité :
 
Le Collège attend le rapport du Chef des travaux depuis septembre. Ils sont conscients du problème, ils vont avancer petit à petit en fonction des budgets.
 
L. Gijsens ajoute qu’il faut faire des fondations, cela coûte.
 
 
Francis DELIEGE dit Tarzan :
 
Le premier anniversaire étant passé, nous en sommes maintenant à la fin du quatorzième mois de l’élection de ses membres.
 
A quand la première réunion de la CCATM ?
 
Réponse de la majorité :
 
Le dossier est toujours chez le Ministre …
 
 
Loïc OLIVIER :
 
Chaque membre du Conseil a reçu l’invitation par email pour le conseil des enfants et je présume que les familles des enfants également. Cette cérémonie se fera dans la salle des mariages rue général Thys dont vous connaissez le problème d’accessibilité.
 
Nous craignons que des personnes à mobilité réduite en tous genres dont des grands parents ne puissent y accéder vu l’endroit choisi pour réaliser cette cérémonie.
 
Avez-vous prévu une solution pour ces personnes âgées qui marchent difficilement ?
 
Réponse de la majorité :  
 
L’endroit choisi est symbolique et revêt un caractère plus officiel.
 
Concernant l’accessibilité : on en a discuté avec les personnes de la maison des jeunes : ils seront présents pour aider.   
 
 
France HOTTERBEEX :
1-Francis Deliège et moi sommes allés hier à l’AG de l’asbl Basse Meuse développement : nous avons appris des choses très intéressantes, d’ailleurs si vous voulez je peux vous envoyer mes notes ;)
Dans les prochaines semaines, ils vont envoyer un questionnaire aux membres concernant la structure de l’asbl, les thématiques à aborder et le territoire couvert par les actions. Ce questionnaire sera adressé à notre représentant, c.-à-d., notre Bourgmestre. Nous aimerions que les membres du Conseil reçoivent une copie pour pouvoir transmettre leurs suggestions au Bourgmestre qui pourrait en faire une synthèse.
2-En séance du Collège du 27 janvier, vous avez abordé le problème de l’ancien casino de Warsage, pouvez-vous nous dire où en est ce dossier.
3-A ce même Collège, vous lancez le marché de fourniture de papier blanc pour photocopieurs. Je répète une question déjà posée en 2014 : pourquoi ne pas utiliser du papier recyclé ?
 
 
Réponse de la majorité :  
 
BM développement : A Dewez transmettra l’information.
 
Ancien casino de Warsage : il y a eu réunion avec un expert,  il va y avoir des sondages de stabilité.
 
Papier blanc : en effet, pourquoi pas du papier recyclé mais il semble qu’il soit plus cher  mais France suggère d’envoyer les prix de son fournisseur.
 
 
 
 
**********