Conseil du 25-06-2015

 

F. Deliége :

 

Mobilité douce : Ce n'est pas pire que l'année passée, mais plusieurs personnes m’ont signalé, et j'ai constaté moi-même, que plusieurs haies, arbustes et arbres (spw) ne sont pas taillés et empiètent sur l’accotement le long de nos routes, ce qui oblige les piétons à marcher sur la route et donc à risquer leur vie.

Qui s'occupe de faire respecter la sécurité à ce point de vue ?

 

Réponse d’Arnaud Dewez: la Police (c’est son rôle, pas besoin d’être dépêchée). Il y a un règlement de police qui est appliqué.

 

F. Deliége :

Environnement : La grande berce du Caucase, plante invasive et dangereuse, car elle peut occasionner des brûlures graves est de nouveau en train de proliférer notamment sur un terrain communal.

Pour rappel, il faut déraciner la plante et non la faucher pour la détruire.

Qui va régler le problème ?

 

Réponse Josette Bolland : c’est la Province le long des ruisseaux.  Sinon, c’est la Commune.

 

Arnaud Dewez va prévenir le service des travaux pour ce qui concerne la Commune.

 

F. Deliége :

Fleurissement des villages : Pour Mortroux, le Conseil a voté l'achat de 34 jardinières. Nous savons qu’une a été volée. Il en reste donc 33.

J’ai compté les jardinières installées aux endroits prévus et j’en ai trouvé 26.

Où sont placées les 7 manquantes ?

 

Réponse Josette Bolland : on ne les a toujours pas. Pourquoi ? Parce qu’on pensait les placer à l’entrée de Chenestre (endroit trop étroit finalement).  Donc, c’est reporté à l’année prochaine.

 

F. Deliége : on avait voté pour Feneur…  Quand on achète à un prix pareil, on doit les utiliser.

 

F. Deliége :

Fort d'Aubin : Quels sont les résultats en vue du déminage du terrain qui accueillera les modules de Mortroux ?

 

Réponse de Marie-Catherine Janssen : on attend le résultat de la radiographie.  Voir s’il y a des objets enfouis dangereux ou moins dangereux et le coût engendré par le déminage.

 

F. Deliége  poursuit : le budget pour l’installation du musée du fort a-t-il été bien étudié ou est-il illimité ?

 

Réponse de Marie-Catherine Janssen : Il y a une participation de l’ASBL et ils tentent d’être subventionnés.  Elle insiste aussi sur l’aspect culturel des lieux et Arnaud Dewez rappelle que c’est un site de mémoire qu’il faut tenter de maintenir.

 

F. Deliége :

Où en est la CCATM ? 

 

Jocelyne répondra à huis clos.

 

L. Olivier :

Comment s’organise la mise à jour de Let’s go ? Principalement au niveau des activités ? La commune doit-elle mettre à jour elle-même ou demander à la firme de le faire ?

Réponse d’Arnaud Dewez: les personnes s’inscrivent toutes seules. Le Collège va retourner vers Let’s go et les commerçants pour qu’il y ait davantage de mises à jour.

L. Olivier poursuit : que donne le nouveau service sur le site internet pour les recherches d’emplois ? Avez-vous déjà eu des candidats à la recherche d’emplois ou à la recherche de travailleurs?

Réponse d’Arnaud Dewez: on n’a pas de retour.