Conseil du 24-11-2016

VU un problème technique avec la caméra, cette partie du Conseil n'a pas été filmée et les réponses à nos questions n'ont malheureusement pas pu être enregistrées.

                                    Loïc Olivier :

1-Nous avons constaté que le module a en effet été transféré de Mortroux à Aubin, où en sommes-nous avec la vente des terrains à Mortroux ?

 

2-Quid de la bibliothèque ?

 

                                    Martin Luthers :

Il fait part des remarques et pose des questions concernant les travaux de l’A.I.D.E. rue Henri Francotte à Dalhem : quand aura lieu la réouverture, information aux commerçants et aux services de secours ainsi qu’à ceux qui n’utilisent pas les réseaux sociaux, pourquoi les travaux sur des axes routiers si importants sont-ils réalisés en hiver, manque de clarté dans les déviations.

 

                                    Juliette Claude Antoine :

Elle attire l’attention sur le danger de verglas dû à la présence d’eau dans le filet d’eau rue

Joseph Dethier à DALHEM (rond-point).

 

                                    Francis Tarzan Deliége :

 

1-Ecole de Dalhem – Salle de sports – Protection du revêtement de sol.

Tous les visiteurs ont pu constater qu’aucun tapis de protection du revêtement de sol spécial sport existant n’était installé pendant l’exposition des artisans.

Donc les visiteurs ont défilé avec leurs chaussures alors que cela est défendu aux sportifs qui sont obligés de mettre leurs sandales de sport pour jouer.

C’est d’autant plus aberrant que la Commune a acheté et dispose donc d’un tapis de protection spécial qu’elle a payé bien cher càd environ 4000 euros en 2013.

On doit donc se demander pourquoi le tapis de protection n’a pas été posé.

Cette question je l’avais déjà soulevée l’année passée en Conseil sans qu’il me soit donné d’explication valable. Je la repose cette année.

 

2-Berneau – Chemin conduisant au viaduc, près de la Berwinne - Branches d’arbres – Risques de chutes – Risques d’accidents.

 

Par mon courrier de juillet au Collège, j’ai signalé les risques d’accident par chute de branches que font courir des arbres situés le long du chemin souvent emprunté par de nombreux promeneurs.

Lors de la tempête du week-end dernier :

  • une branche d’un des arbres morts s’est cassée et est tombée sur la prairie communale.
  • une branche  d’un autre arbre  s’est cassée et est tombée sur le chemin. Cette branche d’un diamètre de 25 à 30 cm, donc très lourde, aurait pu blesser si pas tuer quelqu’un.

Cet arbre est un saule qui n’a plus été étêté depuis au moins 20 ans. Donc le danger est évident car il est connu qu’après 10 ans les grosses branches de saule deviennent fragiles et cassantes.

 

Ma question est : quand comptez-vous intervenir pour supprimer ces risques d’accidents.

 

3-Berneau – Ecole – Cour de récréation des gardiennes – Clôture.

J’ai constaté aujourd’hui que le treillis de clôture est fortement distendu sur une longueur de +/- 10 mètres et qu’il présente même un trou suffisamment grand pour laisser passer un enfant.

De plus, des pointes très acérées de morceaux de fil de fer de rafistolage ou de treillis lui-même dépassent dangereusement à différents endroits.

 

Ma question est : pouvez-vous faire remédier à cette situation ?