Classement Château Francotte

pas de vote

Classement du site du château Francotte-France Hotterbeex-24/04/2014

 

 

Petit rappel historique :

C'est en 1912 qu'Henri Francotte, issu de la famille du même nom qui possédait des industries de zinc à Liège, devenu alors bourgmestre de Dalhem, fait bâtir l'édifice, dans le style Renaissance mosane du XVIIe siècle.

L'homme, à qui l'on doit plusieurs grands travaux dans la région, n'en profitera malheureusement que très peu puisqu'il meurt en 1918, épuisé par la guerre. Il lègue alors son château à son fils Henri.

Ce dernier, prêtre, donne au lieu une teinte confessionnelle, comme en témoignent encore, notamment, les inscriptions des cheminées. À la mort de l'épouse de l'ancien bourgmestre, en 1947, le château est confié à l'évêché de Liège et une ASBL se crée pour le gérer, «Maison de charité». Nécessiteux, jeunes et personnes handicapées y sont accueillies.

En 1999, l'organisation doit être revue. Le bâtiment qui était sous la responsabilité de l'évêché passe alors dans le giron du doyenné de Visé. Une nouvelle ASBL de bénévoles, issus de la Basse-Meuse, se constitue, avec, «l'envie d'élargir l'objet social au-delà des obédiences catholiques et dans un esprit d'ouverture plus large». Le bâtiment s’ouvre alors pour des événements privés (mariages, fêtes de familles).

Nous venons d’apprendre qu’il y a eu un projet de vendre le château à un promoteur immobilier dont l’intention était de détruire le château et de créer un complexe d’appartements.

Bien que propriété privée, ce bâtiment est un des monuments historiques de la commune qui se trouve dans un parc remarquable et comme tel doit être protégé.

Sur le site de la DGO-département patrimoine, nous pouvons lire :

La Direction de la Protection propose au Ministre l'inscription sur liste de sauvegarde, le classement ou déclassement, la détermination de zones de protection autour des biens classés.

La liste de sauvegarde et le classement

Les menaces qui pèsent sur un bien, non encore classé, peuvent nécessiter son inscription sur la liste de sauvegarde. Durant un an, les effets du classement sont applicables.
Le classement est consacré par un arrêté du gouvernement wallon. Il constitue la reconnaissance officielle de la valeur patrimoniale d’un bien et l’intérêt de son maintien et de
sa conservation. Le classement peut intervenir à titre de monument, de site, de site archéologique ou d’ensemble architectural.

Le classement à titre de monument ouvre le droit aux subsides pour les travaux de conservation ou de restauration. Une zone de protection peut être établie autour d’un bien classé en fonction de la nécessité de leur mise en valeur ou de leur conservation. Les travaux en site classé ou en zone de protection sont soumis à conditions.

L’inscription sur la liste de sauvegarde constitue une mesure transitoire permettant durant une année de protéger un bien qui est menacé de destruction ou de modification. Ce délai doit permettre d’évaluer la valeur patrimoniale éventuelle du bien concerné et de lui assurer une protection définitive s'il échet.

La procédure d'inscription sur la liste de sauvegarde est visée aux articles 193 et suivants du CWATUPE

 

C’est pourquoi nous proposons de préparer un dossier visant au classement du site du château ou de l’inscription sur la liste de sauvegarde en attendant la mesure de classement.

En annexe :

Extrait du CWATUPE concernant la sauvegarde ou le classement

Formulaire de classement à renvoyer : dprot.dpat.dgo4@spw.wallonie.be