Echos du Conseil du 28 janvier 2016

Approbation du PV : Jojo Cloes, à juste titre, émet à nouveau ses remarques :

« La majorité a refusé systématiquement que les interventions des Conseillers Renouveau figurent dans le procès-verbal. Cela constitue une véritable censure que notre groupe ne peut évidemment pas tolérer car elle est en contradiction avec les principes fondamentaux en vigueur dans notre démocratie au sujet de l’information et de la transparence vis-à-vis des citoyens.

C’est pourquoi nous voterons « non » à l’approbation du procès-verbal. »

Achat d’un terrain pour le rugby à Berneau : Francis Deliége-Tarzan :

 « Vous nous proposez de voter l'achat d'une terre agricole d'une superficie d’environ 10000 m² en vue de la création d'un troisième terrain de rugby.
Rien de tel qu'un terrain parfaitement plat pour pratiquer un sport d'équipe tel que le rugby.
Malheureusement, il existe sur cette terre une légère dénivellation.

Deux solutions sont possibles pour y remédier :
-           La première serait d’évacuer de la terre pour mettre l’ensemble de la surface au niveau du point bas ;

-           La seconde serait de remblayer en amenant de la terre pour mettre l’ensemble de la surface au niveau du point haut.

 

C’est sur cette seconde solution  que je veux vous mettre en garde pour le risque d'inondation de la rue des Trixhes. En effet, un mur de terre empêcherait lors d'une crue importante de la Berwinne l'écoulement des eaux vers le terrain de rugby et au-delà vers les terres de cultures, et ces eaux s’en iraient inonder le village. »

 

Le Collège répond qu’il s’agit d’un accord de principe sur l’achat du terrain et que c’est le club de rugby qui fera les aménagements. Léon Gjisens affirme que le club respectera toutes les règles !

 

En question post conseil, Loïc Olivier propose que le Conseil des Enfants participe au jeu Democracity : il dit notamment :

« Nous avons reçu en ce début de mois de janvier 2016 une invitation pour l’exposition : Etre jeune et citoyen en 2016. Nous avons directement pensé qu’il serait intéressant que les enfants du Conseil des Enfants se rendent à cette exposition. En effet, ce sont les adultes de demain, un jour, ils seront amener à voter et pourquoi pas à nous remplacer au Conseil communal. »

Ariane Polmans répond que les enfants jouent déjà à ce type de jeu avec le CRECCIDE qui les encadre et qu’ils ont déjà beaucoup de projets. José Clignet ajoute qu’il explique déjà aux enfants le fonctionnement politique communal. Cependant ils transmettront l’information.