Echos du Conseil du 27 octobre

Gestion des déchets ménagers :

Le coût-vérité évalué par le Collège est de 106 ´%, c’est-à-dire que la Commune fera un bénéfice.

Loïc Olivier rappelle son intervention de l’année dernière :

« Nous constatons que le taux de couverture prévu est supérieur à 100 %, ce qui fait un petit bénéfice pour la Commune, il pourrait être utilisé pour la prévention. Nous proposons de demander au Conseil des enfants de réfléchir à une campagne de sensibilisation contre les dépôts d’immondices clandestins au bord des routes et dans la nature (article 9 du décret). »

Il ajoute : « Nous avions demandé l’avis à Monsieur Clignet qui avait répondu que c’était dans leurs intentions et que les enfants étaient fort sensibles à ce sujet. Qu’a-t-il été fait depuis lors ? »

Mr Clignet répond que les enfants sont fort sensibles à cela mais ne peut nous donner aucune action concrète réalisée.

Le Bourgmestre parle de l’action propreté des jeunes MR et évoque un projet de compostage partagé qui débuterait à titre expérimental dans les écoles de Dalhem et Warsage.

Loïc fait aussi part du problème des encombrants :

« La taxe forfaitaire prévoit la collecte des encombrants deux fois par an. Comme chaque année, par endroits, on a vu des encombrants déposés des jours à l’avance ainsi que des encombrants non repris. Nous proposons qu’avant la prochaine édition il soit rappelé à la population ce que reprend Intradel et lui demander de ne pas sortir les encombrants trop tôt le long des routes. »

 

Acquisition d’un bien rue F. Henrotaux :

En vue de construire une nouvelle cabine électrique, ORES a acheté un terrain à un particulier, aucun terrain communal n’étant disponible à cet endroit. Une partie de ce terrain est en réalité incluse dans le domaine communal, cet achat devant régulariser une situation existante.

France Hotterbeex intervient :

Dans le projet de délibération, nous pouvons lire :

« Considérant qu’en termes de frais occasionnés, cela engendrera un surcoût pour la Commune, évalué par le bureau de notaire à environ 930€ à majorer des frais de plans de géomètre nécessaire à la division du bien. »

Dans le courriel d’ORES du 04 septembre 2015, il est écrit :

« Revente par ORES à la commune de la partie occupée (+/- 45 m² à définir par un relevé géomètre) par le domaine public au même prix du m² (géomètre à charge d’ORES, notaire pour l’acte à charge de la commune).

Outre le fait qu’en passant l’acte avec le comité d’acquisition de Liège, il n’y a pas de frais de notaire, vous n’allez quand même pas payer des frais qu’ORES a, par  écrit, stipulé qu’elle les prenait en charge !

Apparemment, personne n’avait remarqué cela !

Le Bourgmestre suggère que l’on supprime « à majorer des frais de plans de géomètre nécessaires à la division du bien. » ; ce que l’entièreté du Conseil approuve.

Nous sommes heureux que notre connaissance des dossiers présentés au Conseil permette à la Commune de faire des économies.

Ramassage de branches et branchages :

Mr Gijsens explique que le projet a eu peu d’amateur l’année dernière mais qu’il faut lui donner une seconde chance.

Jojo Cloes explique :

« Lors du conseil communal d’avril 2015, nous avions voté non car le point ne nous semblait pas des mieux ficelé.

De plus les clients ne se bousculaient pas au portillon mais ce qui nous semble le plus fondamental c’est qu’il existe plusieurs possibilités pour ce genre de travail :

  • En premier lieu, nombre de petits indépendants qui effectuent ce genre de travail et qui emploient des gens qui cherchent du travail et/ou qui relèvent du CPAS.
  •  Le service proposé par la Commune constitue une concurrence déloyale pour ces personnes ce qui n’est pas très souhaitable.
  • En second lieu, pour les personnes socialement défavorisées, l’asbl Entraide et Services de Dalhem.

En conclusion nous pensons que la mise sur pied de ce service n’est pas souhaitable. »

Le Bourgmestre admet qu’il est d’accord avec Jojo concernant la concurrence aux petits indépendants mais explique qu’ils en tireront les conclusions l’année prochaine.

Le point est accepté par 9 oui (Majorité) et 6 non (Renouveau).

Envie d'en savoir plus: voir la rubrique Films des Conseils communaux