Echos du Conseil du 24 novembre 2016

04/04/2017 17:15

Réunion conjointe du Conseil communal et du Conseil de l’action sociale :

 

Loïc Olivier est intervenu quant à la création d’un poste de directeur financier local commun Commune/C.P.A.S. (point reporté l’année dernière).

 

Le Bourgmestre nous a indiqué que c’était impossible pour Dalhem, vu sa taille (nombre d’habitants insuffisant).

 

A la clôture de la réunion conjointe, le Bourgmestre a confirmé la création de l’AIS (Agence Immobilière Sociale) en association avec Visé, Blégny et Herve, laquelle permettra à notre Commune d’élargir le nombre de logements de qualité pour un loyer modéré et aux propriétaires désireux de trouver un locataire, la possibilité de passer par cet intermédiaire.

 

Avant l’entame du Conseil, le Bourgmestre nous a indiqué que les enfants tout récemment élus au Conseil Communal des Enfants étaient présents ce soir ; nous ne pouvons que nous en réjouir ! 

Le Bourgmestre expliquera aux enfants, avant d’évoquer chaque point du Conseil, la teneur de celui-ci en justifiant quelque peu la raison du vote à intervenir.

 

1- Approbation du procès-verbal du 27.10.2016 :

Sans doute à la grande satisfaction de la directrice générale, ce procès-verbal a été approuvé par l’ensemble des Conseillers ! Une première depuis bien longtemps !

La raison ?  Celui-ci reprend en effet l’essentiel des interventions, dont les nôtres, nous n’avons pu qu’approuver ! Eurêka !

2-Communications

Nous avons pu prendre connaissance du rapport de la Maison des Jeunes.

 Loïc Olivier intervient en demandant quels sont les éléments à mettre sur le compte du Conseil des enfants ?

José Clignet répond que six points devaient être abordés mais que trois seulement ont pu l’être par manque de temps.  Les points principaux abordés ont été l’environnement (visite du jardin collectif), la sécurité routière et les personnes âgées. 

José Clignet signale que les enfants ont beaucoup de souhaits qui paraissent cependant peu réalisables pour certains, dont la construction d’un hall omnisport ou la création de pistes cyclables….

 

9 – Ecole de Berneau – Désignation Auteur de projet pour aménagements.

 

Le Collège propose au Conseil d’approuver le lancement d’un marché de services d’auteur de projet d’aménagements à réaliser à l’école de Berneau. Ces aménagements consistent en la création de nouvelles classes et le placement d’un container provisoire.

Jojo Cloes intervient et dit notamment :  

 

Le marché de service que le Collège propose au Conseil de décider est estimé à 17.000 €, ce qui correspond grosso modo à un coût de 170.000 € pour les aménagements proprement dits. Ce montant n’est pas une clopinette mais n’est pas non plus hors de portée des moyens de notre Commune, bien loin de là.

 

La vraie question est de savoir si les aménagements envisagés correspondent bien aux besoins, non pas immédiats mais pour un avenir raisonnable.

 

Sur cette question, la seule justification que nous trouvons dans le dossier est, je cite : « Attendu que le nombre d'enfants scolarisés à l'école communale de Berneau ne cesse d'augmenter. »

 

Le groupe Renouveau pense que, en tant que Conseillers communaux responsables de la prise de décision, cette justification est pour le moins lacunaire.

 

On devrait trouver, dans un dossier digne de ce nom :

 

  • L’évolution du nombre d’élèves dans les différentes classes sur les 10 dernières années.
  • L’estimation de l’évolution du nombre d’élèves dans les différentes classes sur les dix années à venir.
  •   La liste des nouvelles activités à réaliser telles que par exemple les activités « langue »
  • La liste des classes existantes et de leur superficie.
  • En conclusion, les classes à créer et leur superficie.
  • Ce sont les données fondamentales d’un raisonnement élémentaire.

     

     

    C’est à ce niveau qu’un débat serait intéressant au Conseil communal car évidemment, une estimation sur l’avenir se fait sur base d’hypothèses. C’est aussi à ce niveau que la transparence se ferait vis-à-vis des citoyens.

  •  

    A nouveau, les membres de la Majorité se sont emballés …  Nous indiquant que plusieurs réunions avec la COPALOC notamment avaient eu lieu … Jojo a rétorqué que les rapports de ces réunions devaient faire partie intégrante du dossier qui nous était soumis et ce, pour nous permettre de bien comprendre les tenants et aboutissants du point !

     

    Il nous a même été rétorqué que Jojo connaissant mieux que quiconque les lieux (sa petite fille fréquentant l’école), nous aurions pu présenter le point nous-même !

     

    Fidèles à notre ligne de conduite, le dossier comme expliqué par Jojo étant incomplet, nous nous sommes abstenus, tandis que la Majorité clamait que nous refusions d’agrandir l’école, n’ayant pas compris que nous voulions seulement un dossier complet pour pouvoir voter en notre âme et conscience !

     

    Il a également été voté sur l’insertion de l’intervention de Jojo dans le PV…

    Un débat s’en est à nouveau suivi sur le ROI …

    Le vote est intervenu Majorité/Renouveau.

     

    A cet égard, nous déplorons l’absence d’explications du Bourgmestre aux enfants quant à cet épisode du Conseil que sont les interventions des Conseillers aux procès-verbaux des séances

  • Il semblerait, selon Léon Gijsens, que le revêtement devra être remplacé et que dès lors à ce moment là, il faudra bien mettre des protections ….

    Tarzan a demandé également au Collège quand il comptait intervenir à Berneau quant à l’élagage de branches d’arbres présentant un risque de chutes ou d’accidents. 

    Léon Gijsens a signalé que tout élagage devait être autorisé par la DNF au préalable !

    Tarzan a présenté une photo significative relative à un trou béant dans un treillis aux abords de l’école de Berneau : des pointes acérées de morceaux de fil de fer de rafistolage ou du treillis lui-même dépassent dangereusement à différents endroits.

    Le Bourgmestre a promis de donner toute instruction pour procéder à la réparation.

    Loïc est intervenu notamment aux fins de savoir quand la bibliothèque de Dalhem serait enfin inaugurée ?

    Selon Ariane Polmans, ils ont connu certains retards indépendants de leur bonne volonté mais tout devrait pouvoir être opérationnel d’ici la fin de l’année.

  • Martin est quant à lui intervenu relativement aux travaux de l’AIDE dans le centre de Dalhem et le problème lié aux intempéries de la semaine dernière et surtout au prolongement d’une semaine desdits travaux, retard causant un préjudice financier aux nombreux commerçants du coin.

    Selon les explications du Bourgmestre, il semble qu’à tout niveau, il était difficile de faire mieux (communications, informations, …), le Bourgmestre rappelant toutefois que la Commune n’est pas le maître de l’ouvrage.